Getty Images/iStockphoto Le sénat américain

WASHINGTON — Les leaders républicains du Sénat américain ont reporté un vote portant sur leur projet de réforme des soins de santé au retour des festivités du 4 juillet, alors que leur parti manque de votes pour pouvoir entamer les débats sur ce projet de loi.

Le leader de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, en a fait l’annonce aux sénateurs républicains, mardi, au cours d’un dîner privé auquel assistaient le vice-président Mike Pence et le secrétaire général de la Maison-Blanche, Reince Priebus.

La sénatrice Lisa Murkowski, l’une des critiques du projet de loi, a soutenu que le report du vote était une «étape importante», ajoutant qu’elle-même n’était «certainement pas prête» à voter. Elle a toutefois dit ne pas savoir si le projet de loi pourrait rallier le soutien nécessaire.

Son collègue du Tennessee, Lamar Alexander, a salué la décision de repousser le vote, affirmant que l’atteinte d’une entente était «proche» même si des divergences de points de vue subsistent.

M. McConnell espérait pouvoir aller de l’avant avec le projet de loi au Sénat d’ici à la fin de la semaine, soit avant une pause des travaux à l’occasion du Jour de l’Indépendance. On craint que les opposants à la réforme proposée profitent d’une telle occasion pour miner les appuis à cette dernière.

Ce projet de loi, qui abolirait la plupart des dispositions instaurées par l’ex-président Obama avec sa loi sur l’accès aux soins de santé — communément appelée «Obamacare» — est l’une des principales priorités du parti républicain depuis des années.

Le report est gênant pour le président Donald Trump et pour M. McConnell.

Au moins cinq sénateurs républicains ont dit qu’ils avaient l’intention de voter contre l’ouverture des débats sur le projet de loi. L’initiative déraillerait seulement avec le vote d’opposition de trois des 52 sénateurs républicains.

Les défections de républicains ont augmenté après que le Bureau du budget du Congrès (CBO) eut déclaré, lundi, que l’abrogation de l’Obamacare allait faire en sorte que 22 millions de personnes supplémentaires se retrouveraient sans assurance d’ici 2026 par rapport au nombre de non-assurés en 2010.

Le sénateur de l’Utah Mike Lee est devenu le cinquième sénateur républicain à s’opposer à un début formel des discussions sur la proposition.

M. Lee est aussi l’un des quatre conservateurs ayant annoncé, la semaine dernière, qu’ils étaient contre le projet de loi tel qu’il est écrit actuellement.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!