BEYROUTH — Des bombes à dispersion larguées sur un village contrôlé par Daech (le groupe armé État islamique) dans l’est de la Syrie ont fait au moins 15 morts, dont des femmes et des enfants, selon des militants.

Deux groupes affirment qu’un avion non identifié a largué les bombes sur le village de Doblan, sur les rives du fleuve Euphrate. Des avions russes, syriens et de la coalition américaine sont actifs dans la région.

Les bombes à dispersion sont conçues pour éparpiller des bombes miniatures sur un vaste secteur. Plusieurs de celles-ci n’explosent toutefois pas et représentent une menace même une fois le conflit terminé depuis longtemps.

Quinze corps ont jusqu’à présent été retrouvés, mais le bilan s’alourdira probablement.

L’Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, a évoqué un bilan de 30 morts, et un autre groupe parle de 35 victimes.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!