The Associated Press Mitch McConnell

WASHINGTON — Au lendemain du report du vote sur le projet de réforme des soins de santé aux États-Unis, le leader de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, était confronté à un nombre grandissant d’élus républicains s’opposant à certaines des dispositions qui viendraient abroger l’«Obamacare».

Bien que de nouveaux détracteurs se sont faits entendre, mercredi, les démocrates ne criaient pas victoire de sitôt. Le leader de la minorité au Sénat, Chuck Schumer, a dit s’attendre à voir «des rachats (de sénateurs) et des ententes secrètes» plutôt qu’une révision approfondie de la mesure législative.

En mai la Chambre des représentants avait adopté le projet de loi de justesse, six semaines après son retrait face à un manque d’appuis.

Le bureau du Budget du Congrès américain estime que sous cette forme, la loi laisserait 23 millions d’Américains de plus non assurées d’ici 2026.

La défection de trois des 52 sénateurs républicains bloquerait son adoption en chambre haute. Plus d’une dizaine d’entre eux ont publiquement dénoncé le projet de réforme, mais plusieurs devraient rentrer dans le rang d’ici la tenue du vote, au retour des festivités du 4 juillet­.

Abroger la loi sur les soins de santé promulguée par l’ex-président Barack Obama — son projet-phare sur le plan domestique — constitue l’une des principales priorités du parti républicain depuis des années.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!