LISBONNE, Portugal — Les responsables de la défense portugaise tentaient vendredi de déterminer avec exactitude quelles armes ont été volées d’un arsenal de l’armée, lors d’un cambriolage audacieux réalisé en plein jour.

L’armée portugaise et le ministère de la Défense ont indiqué que des grenades, des munitions de calibre 9mm et possiblement d’autres armes ont été dérobées. L’arsenal était protégé par des patrouilles militaires, mais non par un système électronique.

Les dirigeants ont dit vendredi qu’ils ne feront pas d’autres commentaires tant que la police militaire n’aura pas complété son enquête.

Le ministre de la Défense Azeredo Lopes a dit que les criminels sont entrés sur place en découpant une clôture.

Le vol perpétré mercredi à la base aérienne de Tancos, à 100 kilomètres au nord de Lisbonne, était «très professionnel» et représente une brèche «importante» de la sécurité, a-t-il dit.

Il a ajouté avoir informé l’OTAN et l’Union européenne du crime.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!