Metropolitan Police

LONDRES — Le gouvernement de la première ministre britannique, Theresa May, a rejeté les demandes voulant que des commissaires soient nommés pour diriger l’administration locale blâmée pour avoir mal géré la réponse à l’incendie d’une tour à appartements de Londres qui a fait au moins 80 morts.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, avait demandé à Mme May de prendre des mesures extraordinaires, soutenant que le conseil élu du quartier de Kensington et Chelsea avait «perdu la confiance des résidants locaux».

Le conseil est propriétaire de la tour Grenfell, un complexe immobilier de 120 unités d’habitation qui a été détruit dans l’incendie du 14 juin. Le conseil fournit également des services à la communauté du secteur.

S’il a appuyé la décision du chef du Conseil municipal de Kensington et Chelsea de démissionner, le secrétaire d’État britannique aux communautés, Sajid Javid, a dit que le gouvernement central n’était pas rendu à s’impliquer directement pour l’instant.

Dans un communiqué, il précise que «le processus pour sélectionner (le) successeur (au chef démissionnaire du conseil) sera indépendant du gouvernement».

Il ajoute néanmoins que le gouvernement britannique suivra de près la situation.

La demande du maire Khan a été formulée alors que la gronde s’intensifie au sujet de la gestion contestée des risques d’inflammation des tours à habitations.

Le Conseil de Kensington et Chelsea est composé de 37 membres du Parti conservateur, 12 du Parti travailliste, d’un des libéraux démocrates.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!