The Associated Press

DAMAS, Syrie — Les forces de sécurité en Syrie ont poursuivi trois véhicules remplis d’explosifs en plein coeur de Damas, dimanche, interceptant deux d’entre eux à des points de contrôles, mais échouant à arrêter le troisième qui a explosé au centre-ville, faisant au moins huit morts.

Cette rare attaque dans la capitale syrienne est survenue pendant la matinée, alors que plusieurs citoyens retournaient au travail après la fête de la fin du ramadan.

Le ministère de l’Intérieur a indiqué que les forces de sécurité avaient localisé trois voitures remplies d’explosifs alors que celles-ci se dirigeaient vers le centre de Damas. Deux d’entre elles ont été arrêtées, mais la troisième s’est rendue au centre-ville, où le chauffeur s’est fait exploser près de la place Tahrir.

Le ministre syrien de l’Administration locale, Hussein Makhlouf, a qualifié la réponse à cette série d’attaques de «succès majeur en termes de déjouer des complots».

Les données sur les victimes différaient d’une source à l’autre.

La télévision syrienne a parlé de huit morts et 12 blessés, alors que l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) faisait état de 12 morts.

Un réseau de télévision libanais lié au Hezbollah — qui est proche du régime syrien — a toutefois rapporté le décès de 19 personnes.

La télévision syrienne montrait des images de deux véhicules brûlés, près de l’aéroport, ainsi que des images de la place Tahrir, où l’on voyait des édifices et des véhicules abîmés.

De telles attaques ont été relativement rares jusqu’à maintenant à Damas, qui est le siège du pouvoir exercé par le président Bachar al-Assad.

Les événements surviennent en outre quelques jours avant la reprise prévue de pourparlers appuyés par la Russie dans la capitale du Kazakhstan, Astana.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!