The Associated Press

MOSSOUL, Irak — Alors que les tirs aériens frappaient les dernières portions de territoires contrôlées par Daech (le groupe armé État islamique) dans la ville irakienne de Mossoul, des centaines de civils tentaient de fuir, certains étant gravement blessés.

Les civils — la plupart des femmes et des enfants — quittent la ville par vague alors que les troupes irakiennes s’approchent du fleuve du Tigre, a indiqué le major général des forces spéciales de l’Irak, Sami al-Aridi.

Les troupes spéciales sont maintenant rendues à 450 mètres des berges du fleuve, selon le major général, qui s’attend à rejoindre le Tigre d’ici quelques jours.

Après les frappes aériennes, des civils sont apparus, couverts de poussière. Des dizaines ont été blessés apparemment par des éclats d’obus. Une femme s’est effondrée en tentant de grimper sur une maison détruite; elle souffrait vraisemblablement de déshydratation.

Les civils piégés dans la vieille ville de Mossoul — où les températures ont atteint 45 degrés Celcius et sont censées augmenter dans les prochains jours — manquent d’eau et de nourriture depuis des mois.

Les Nations unies estiment que des dizaines de milliers de civils restent pris dans la ville.

Les forces irakiennes ont lancé l’opération pour reprendre la vieille ville à la mi-juin. Après huit mois de combats pour reprendre Mossoul, l’Ouest est le dernier rempart de Daech dans la deuxième plus grande ville de l’Irak.

Le premier ministre irakien a déclaré la fin du soi-disant califat de Daech après que les troupes irakiennes eurent repris la mosquée al-Nuri dans la vieille ville et a promis que la victoire était «près».

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!