News5 / Fricke | The Associated Press

BERLIN — Dix-huit personnes ont été tuées lundi quand un autocar qui transportait des aînés allemands a embouti un camion sur une autoroute de Bavière, avant de s’enflammer.

L’accident s’est produit en tout début de journée. Trente personnes ont été blessées, dont certaines grièvement. La police a ensuite confirmé la mort des 18 autres qui avaient tout d’abord été portées manquantes.

Quelque 200 secouristes se trouvaient sur place et cinq hélicoptères ont transporté les victimes vers l’hôpital. De simples cercueils de bois ont été amenés pour accueillir les cadavres retirés de la carcasse tordue et noircie de l’autocar.

La chancelière allemande Angela Merkel a demandé au ministre des Transports Alexander Dobrindt de se rendre sur les lieux de la tragédie.

Ce dernier a dit qu’on craint pour la vie de deux blessés. M. Dobrindt a expliqué que l’incendie dégageait une chaleur si intense que les pompiers n’ont même pas pu s’approcher du véhicule, et qu’ils ont dû se contenter d’arroser les flammes à leur arrivée.

Des experts légistes de la police fédérale allemande ont aidé à récupérer les dépouilles calcinées, dont celle du conducteur de l’autocar. Le conducteur du camion n’a pas été blessé.

La cause de l’accident n’est pas connue et une enquête a été ouverte.

L’accident s’est produit vers 7 h, heure locale, quand l’autocar a embouti le camion dans un embouteillage sur l’autoroute A9, près de la ville de Münchberg, en Bavière, près de la frontière avec la République tchèque.

L’autoroute A9, le principal lien routier entre Munich et Berlin, a été fermée dans les deux directions pendant plusieurs heures. La police a ensuite prévenu sur Twitter qu’elle serait fermée en direction sud pour le reste de la journée de lundi.

L’autocar transportait deux conducteurs et 46 aînés âgés de 66 à 81 ans principalement originaires de la Saxe, dans l’est de l’Allemagne.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!