AP

CARACAS, Venezuela — L’opposition au Venezuela a annoncé lundi qu’elle tiendrait un référendum symbolique afin de permettre aux électeurs de rejeter le projet du président Nicolas Maduro, qui souhaite réécrire la Constitution.

Ce projet de référendum annoncé par le président de l’Assemblée nationale, Julio Borges, représente une intensification majeure des efforts de l’opposition pour lutter contre la proposition de M. Maduro. M. Borges a précisé que le vote aurait lieu le 16 juillet, deux semaines avant que les Vénézuéliens ne soient appelés à choisir des délégués pour une assemblée spéciale visant à modifier la Constitution.

Les manifestations anti-Maduro se sont faites nombreuses au Venezuela au cours des trois derniers mois, faisant au moins 80 morts, alors que des centaines d’autres personnes ont été blessées ou se sont retrouvées en prison. L’assemblée législative, contrôlée par l’opposition, a appuyé les mouvements de désobéissance civile.

Des sondages indiquent que seuls 20 pour cent des Vénézuéliens approuvent la modification de la Constitution élaborée par Hugo Chavez en 1999, ce qui équivaut au pourcentage d’appuis qu’obtient le président Maduro. La coalition d’opposition a décidé de boycotter l’élection des délégués, affirmant que les règles en place pour les choisir ne sont pas démocratiques et favorisent le gouvernement.

Une fois formée, l’assemblée constituante aura de vastes pouvoirs qui lui permettront de réformer les institutions du pays, et certains membres de l’opposition craignent qu’elle ne transforme le Venezuela en système socialiste à la cubaine, dans lequel des élections ouvertes cesseraient d’exister.

Mais même la menace d’un faible taux de participation ne semble pas pouvoir empêcher le gouvernement d’aller de l’avant.

«Même si seulement un, deux ou trois Vénézuéliens votent, cela demeure une élection et l’opposition sera laissée seule à crier», a lancé Diosdado Cabello, du Parti socialiste unifié, la semaine dernière, à la télévision d’État.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!