Jean-Francois Badias Jean-Francois Badias / The Associated Press

BRUXELLES — Piqué par le faible nombre de députés européens qui se sont présentés à la session plénière de mardi, le président de la Commission européenne a déclaré que le parlement de l’UE «n’est pas sérieux», ce qui a immédiatement déclenché une querelle avec le président de l’institution.

Seulement quelques dizaines des plus de 700 membres du parlement s’étaient déplacés pour entendre Jean-Claude Juncker, qui les a remerciés pour leur présence avant de déclarer qu’une si faible participation manque de sérieux.

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a alors demandé à M. Juncker d’adopter «une attitude plus respectueuse», avant de lui rappeler que «la Commission ne contrôle pas le Parlement. C’est le Parlement qui devrait contrôler la Commission».

M. Juncker a alors dit: «Il n’y a que quelques membres au Parlement pour contrôler la Commission. Vous êtes ridicule.»

M. Juncker compte parmi les principaux leaders du bloc de 28 pays. La Commission prépare les règles de l’UE et gère ses affaires quotidiennes. Le Parlement a augmenté son influence depuis quelques années, mais plusieurs décisions appartiennent toujours aux États membres ou à la Commission.

Cet échange musclé sur le parquet de la législature, à Strasbourg, en France, est d’autant plus étonnant que MM. Juncker et Tajani sont tous deux membres de la même formation politique, le Parti populaire européen.

La session plénière portait sur la présidence malte de l’UE, qui a pris fin le 1er juillet. Pendant que le premier ministre malte Joseph Muscat était toujours dans la salle, M. Juncker s’est demandé si les députés se seraient déplacés en plus grand nombre pour saluer la chancelière allemande Angela Merkel ou le président français Emmanuel Macron.

Le poste de député européen est souvent perçu comme un emploi facile pour des politiciens sans grandes responsabilités chez eux ou pour d’anciens élus qui attendent la retraite.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!