AP

ATHÈNES, Grèce — Une grève des gardiens de sécurité a entraîné la fermeture pendant trois heures, mercredi matin, de tous les sites archéologiques de Grèce et de la plupart des musées du pays.

Les gardes réclament le paiement d’heures supplémentaires et l’embauche de nouveaux employés.

Ce débrayage survient au plus fort de la saison touristique en Grèce. Les musées et les sites archéologiques attirent des millions de touristes chaque année, surtout l’été.

Le syndicat des employés demande le paiement d’heures supplémentaires le dimanche et lors des jours fériés, ainsi que l’embauche immédiate de 200 nouveaux gardiens — ce qui représente, selon le syndicat, une «urgence nationale» pour assurer la sécurité et le fonctionnement harmonieux des sites archéologiques et des musées.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!