Manu Fernandez Manu Fernandez / The Associated Press

MADRID — Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy a dénoncé mercredi le «délire autoritaire» des dirigeants de la Catalogne qui ont l’intention de déclarer leur indépendance moins de 48 heures après une éventuelle victoire du «oui» lors du référendum annoncé pour le 1er octobre.

M. Rajoy a déclaré, lors d’une conférence de gens d’affaires, que les Espagnols et les Catalans peuvent avoir confiance que les gestes belliqueux des partis indépendantistes ne triompheront jamais de l’État démocratique.

Les partis au pouvoir en Catalogne ont présenté mardi les détails de la loi qui encadrerait le référendum. La loi prévoit notamment que l’indépendance sera déclarée au moins de deux jours en cas de victoire du «oui», peu importe le taux de participation.

L’Espagne a promis que ce référendum n’aura jamais lieu, puisqu’il contrevient à la constitution du pays.

Par ailleurs, la Cour constitutionnelle a tranché mercredi que le gouvernement catalan ne peut utiliser aucune portion de son budget de 2017 pour financer le référendum, en réponse à une demande déposée par le gouvernement espagnol.

Les sondages démontrent systématiquement que les Catalans sont favorables à la tenue du référendum, mais qu’ils sont divisés en parts égales sur la question de l’indépendance.

La Catalogne génère 20 pour cent du PIB espagnol.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!