Khaled elfiqi Khaled elfiqi / The Associated Press

LE CAIRE — Les quatre pays arabes qui cherchent à isoler le Qatar en raison de son soutien allégué à des groupes terroristes étaient furieux, mercredi, de la réponse «négative» du petit État du golfe Arabo-Persique à leurs demandes conditionnelles à la fin de la crise diplomatique.

La réponse de Doha n’est «pas sérieuse» et témoigne de l’«incapacité» du Qatar à réaliser la gravité de la situation, ont-ils soutenu.

Ces commentaires ont été lancés au terme d’une rencontre des ministres des Affaires étrangères des quatre pays arabes — l’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis et Bahreïn — au Caire, peu après qu’ils eurent affirmé avoir reçu la réponse du Qatar.

Le groupe accuse le Qatar de soutenir des groupes terroristes et de maintenir une relation de proximité avec l’Iran, l’ennemi juré de l’Arabie saoudite.

La réponse de Doha à la liste de demandes en 13 points envoyée par les quatre pays arabes était «négative dans son ensemble», a dit le ministre des Affaires étrangères de l’Égypte, Sameh Shukri. Ce dernier a ajouté que cette réplique ne «jette pas les bases» d’un renoncement éventuel du Qatar aux politiques décriées qu’il met de l’avant.

Les ministres n’ont pas fait savoir quelles seront les prochaines mesures qu’ils entreprendront, affirmant que celles-ci seront annoncées après davantage de consultations. Ils doivent se réunir prochainement à Bahreïn à une date qui reste à déterminer.

«Nous espérons que la sagesse prévaudra et que le Qatar prendra éventuellement les bonnes décisions», a dit le ministre Shukri.

Son homologue des Émirats arabes unis, Abdullah bin Zayed Al Nahyan, a soutenu que le Qatar est plus intéressé par la «destruction, l’incitation, l’extrémisme et le terrorisme» que par le maintien de bonnes relations avec ses voisins.

Plus tôt mercredi, le président américain Donald Trump a appelé les pays en dispute à «négocier constructivement», à «cesser le financement du terrorisme» et à «discréditer l’idéologie extrémiste».

Selon un communiqué de la Maison-Blanche, ce message de M. Trump a été lancé au cours d’une conversation téléphonique avec le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi.

La réponse du Qatar n’a pas été rendue publique.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!