TOKYO — Des secouristes japonais s’affairaient jeudi à secourir des familles coupées du monde par des inondations qui ont fait au moins deux morts, détruit des maisons, emporté des routes et dévasté des rizières.

Une vingtaine d’autres personnes sont portées disparues.

Un avertissement de pluie abondante a été lancé pour l’île de Kyushu, dans le sud de l’archipel, après que le typhon Nanmadol eut balayé le pays plus tôt cette semaine.

On rapporte six blessés dans la préfecture de Fukuoka, dont deux qui sont touchés plus grièvement. Un homme a été tué par une coulée de boue. Quatre autres personnes sont présumées mortes après avoir été emportées par les crues ou des coulées de boue.

Un homme de 43 ans a aussi été tué par une coulée de boue dans la préfecture voisine d’Oita, où les rivières sont aussi sorties de leur lit. Le diffuseur public NHK affirme que la victime est un secouriste. Quinze personnes manquent à l’appel dans cette préfecture.

Des milliers de soldats ont été mobilisés pour participer aux opérations de secours.

On rapporte de multiples pannes de courant, le service ferroviaire a été interrompu et des portions d’autoroutes fermées. Les cours ont été annulés dans des dizaines d’écoles jeudi.

Seulement une fraction des quelque 600 000 personnes à qui on avait ordonné ou conseillé d’évacuer Fukuoka ont pu le faire, puisque la pluie s’est intensifiée pendant la nuit. Seulement 1800 sinistrés avaient trouvé refuge dans des abris publics en début de journée jeudi.

Plus de 270 000 personnes pourraient être évacuées à Oita.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!