Bernandino Hernandez Bernandino Hernandez / The Associated Press

ACAPULCO, Mexique — Des affrontements ont éclaté jeudi entre des détenus issus de groupes rivaux, dans une prison d’État à Acapulco, au Mexique, et 28 prisonniers ont été tués et trois autres blessés.

Les affrontements ont débuté tôt le matin, vers 4 h, a indiqué le porte-parole de la sécurité de l’État du Guerrero, Roberto Alvarez Heredia, dans un communiqué.

Il a dit que les forces de sécurité ont plus tard pu reprendre le contrôle de l’établissement carcéral et ont commencé à découvrir graduellement des corps.

Plus de 2000 personnes sont détenues dans cette prison, a affirmé la police du Guerrero.

En février, une bagarre entre groupes de narcotrafiquants rivaux était survenue dans un pénitencier surpeuplé du nord du Mexique. Quarante-neuf personnes avaient perdu la vie, ce qui en avait fait l’émeute de prison la plus meurtrière depuis des années au Mexique.

Les affrontements opposaient alors des membres de l’organisation criminelle des Zetas et ceux du cartel du Golfe.

En juin, une agence mexicaine de défense des droits de la personne exposait dans un rapport que plusieurs des prisons mexicaines ne sont pas sécuritaires, sont surpeuplées et manquent de personnel.

La Commission nationale des droits de la personne a dit avoir analysé les conditions de 190 prisons locales, étatiques et fédérales. L’agence a découvert que des détenus contrôlaient souvent certaines parties des prisons ou faisaient de la contrebande à l’intérieur des établissements.

Le Guerrero est l’un des États les plus violents du Mexique et la ville d’Acapulco, qui était autrefois une destination touristique prisée, affiche un taux d’homicides élevé.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!