Alik Keplicz Alik Keplicz / The Associated Press

VARSOVIE, Pologne — Un moment de malaise a ponctué le séjour du président américain en Pologne, jeudi, quand Donald Trump a cru que la main que tendait la première dame polonaise était pour lui plutôt que pour sa femme, Melania.

Les couples présidentiels des États-Unis et de la Pologne ont échangé des poignées de main avant que M. Trump ne s’adresse à une foule dans la capitale polonaise, Varsovie.

La première dame polonaise, Agata Kornhauser-Duda, avait d’abord serré la main du président américain avant que tous se mettent en place pour une prise de photo.

Elle s’est ensuite déplacée vers Melania Trump avec la main tendue. Or, M. Trump, qui se trouvait plus près, a cru qu’il était la personne visée et a porté sa main dans la direction de Mme Kornhauser-Duda.

Il a ensuite semblé surpris tout en laissant transparaître une certaine déception quand la première dame polonaise a plutôt serré la main de Melania.

Prenant rapidement conscience du malentendu, Mme Kornhauser-Duda a offert une deuxième poignée de main au président américain, qui lui a souri en retour, comme pour lui signifier qu’elle était pardonnée.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!