AP

SÉOUL, Corée, République de — Des diplomates aux Nations unies ont soutenu, jeudi, que la Russie a bloqué une déclaration du Conseil de sécurité visant à condamner fermement le lancement récent d’un missile balistique intercontinental par la Corée du Nord et à renouveler un engagement à entreprendre «davantage de mesures significatives» contre ce pays d’Asie.

La Russie dément avoir bloqué la déclaration et fait valoir qu’elle souhaitait simplement que la mention du lancement d’un missile balistique intercontinental soit modifiée.

Le ministère russe de la Défense soutient que le missile déployé lundi en était plutôt un de moyenne portée.

Les États-Unis, qui ont rédigé l’ébauche de la déclaration, insistent sur le fait que l’arme en question était un missile balistique intercontinental — soit en mesure d’atteindre le territoire américain.

Un diplomate a soutenu que la déclaration ne pourrait voir le jour que s’il est question d’un missile intercontinental.

Les diplomates consultés s’exprimaient sous le couvert de l’anonymat puisque les consultations avaient lieu en privé.

Des diplomates au Conseil de sécurité ont en outre fait savoir que le voisin et plus important allié de la Corée du Nord, la Chine, était préparé à approuver l’ébauche de la déclaration.

Les efforts étaient consacrés, jeudi, à trouver une formulation qui ferait consensus au sein des 15 membres du Conseil de sécurité.

L’ambassadeur adjoint de la Russie aux Nations unies, Vladimir Safronkov, a dit en réunion d’urgence qu’une enquête approfondie et des clarifications étaient nécessaires entourant le lancement du missile, ajoutant que celui-ci avait pu en être un de moyenne portée.

L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a rétorqué que tant le secrétaire général, Antonio Guterres, que les États-Unis et la Corée du Nord avaient affirmé qu’il était question d’un missile balistique intercontinental.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!