NAIROBI, Kenya — Des membres du groupe extrémiste Al-Shabab venus de la Somalie ont décapité neuf civils dans un village du sud-est du Kenya, samedi, ont indiqué les autorités, alors qu’on craint que le groupe ait entrepris une nouvelle stratégie sanglante.¸

L’attaque est survenue dans le village de Jima, dans le comté de Lamu, a indiqué celui qui est à la tête d’une unité des agences de sécurité qui combattent Al-Shabab, James Ole Serian.

Les décapitations perpétrées par ce groupe terroriste avaient été rares jusqu’à maintenant au Kenya, où de ses membres ont mené une dizaine d’attaques au fil des années, notamment au moyen de bombes artisanales.

Le pays d’Afrique de l’Est a toutefois été secoué par une hausse d’attaques revendiquées par Al-Shabab dans les dernières semaines, ce qui pose des menaces de sécurité à l’approche des élections présidentielles du mois prochain.

L’attaque de samedi est survenue dans la région de Pandaguo, où des combattants de l’organisation terroriste ont affronté, troirs jours plus tôt, les agences de sécurité dans des combats qui ont duré une journée entière.

Un rapport de police indique qu’environ 15 combattants d’Al-Shabab ont attaqué le village de Jima, samedi, s’emparant d’hommes qu’ils ont tués avec des couteaux.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!