Plus de 70 pompiers ont combattu tôt lundi matin un important incendie au Camden Market de Londres, lieu hautement touristique de la capitale britannique.

Le feu s’est déclaré vers minuit (heure locale) dans un des bâtiments du marché. Vers 3h20, le service d’incendie a indiqué avoir maîtrisé le brasier.

La brigade d’incendie londonienne a fait savoir sur Twitter que les trois premiers étages ainsi que le toit du bâtiment étaient en flammes. La cause du brasier demeure inconnue à l’heure actuelle, a précisé le service d’incendie.

L’endroit était fermé au public quand l’incendie a éclaté. Les ambulanciers se sont précipités sur les lieux, mais les autorités ont déclaré qu’aucun blessé n’avait été signalé.

Des images relayées sur les médias sociaux montraient l’ampleur du brasier.

«L’incendie progressait rapidement» , a déclaré Joan Ribes, un témoin. «Les gens regardaient, mais nous avions peur que le bâtiment explose à tout moment, car il y a des restaurants avec des cuisines dans le marché.»

Situé dans le nord de Londres, Camden Market est un regroupement de plusieurs marchés où on trouve notamment beaucoup d’artisanat, de vêtements et de nourriture. Il est fréquenté par des centaines de milliers de visiteurs chaque semaine.

Ce n’est pas la première fois que le Camden Market est la proie des flammes. Une partie du marché à ciel ouvert avait été ravagée par un incendie en 2008, ce qui avait entraîné sa fermeture pendant plusieurs mois.

Cet incendie survient moins de quatre semaines après qu’un gigantesque brasier a détruit la tour Grenfell, un immeuble à logements de l’ouest de Londres, tuant au moins 80 personnes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!