AP

SYDNEY, Australie — Le plus haut dirigeant de l’Église catholique jamais accusé d’agression sexuelle est rentré en Australie lundi pour affronter la justice.

Deux hommes aujourd’hui âgés d’une quarantaine d’années affirment que le grand argentier du Vatican, le cardinal George Pell, leur a fait des attouchements dans une piscine, dans les années 1970, alors qu’il était prêtre à Melbourne.

Le cardinal Pell s’est soustrait aux médias qui l’attendaient quand il s’est posé à l’aéroport de Sydney depuis Singapour. Il était arrivé à Singapour depuis Rome en fin de semaine, et avait aussi à ce moment refusé de répondre aux questions des journalistes.

L’homme de 76 ans doit se présenter devant un tribunal de Melbourne le 26 juillet.

La police de l’État de Victoria a expliqué que les chefs d’accusation portés contre le cardinal Pell concernent de possibles crimes commis il y a bon nombre d’années. Plusieurs présumées victimes auraient porté plainte, mais on ne dispose pas de plus de détails.

Le cardinal Pell fait l’objet d’allégations, depuis plusieurs années, d’avoir mal géré des dossiers d’agression sexuelle à l’époque où il était archevêque de Melbourne, puis de Sydney. Plus récemment, l’étau a semblé se resserrer sur lui quand des policiers de Victoria se sont rendus au Vatican pour l’interroger.

Le cardinal Pell nie avoir quoi que ce soit à se reprocher. Il a pris congé de ses fonctions au Vatican et promis de lutter pour blanchir son nom.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!