Getty Images/iStockphoto

Dans une lettre envoyée aux évêques, le Vatican affirme que le pain qui est remis lors des messes et des célébrations religieuses, l’hostie, ne peut pas être sans gluten.

Le cardinal Robert Sarah, qui signe ladite lettre à la demande du pape François, réitère l’importance de vérifier qui fournit le pain et le vin pour les messes (ils devraient être faits par des communautés religieuses ou avoir une certification spéciale) afin de s’assurer qu’ils soient le plus purs possible.

Cette mise à jour au sujet du pain était nécessaire puisque des hosties sont maintenant vendus partout en magasin et sur le web. Il fallait donc que l’Église catholique remette les pendules à l’heure.

Au sujet de l’hostie: «Le pain utilisé dans la célébration du sacrement de l’Eucharistie doit être purement de blé et frais fait pour qu’il n’y ait pas de danger de décomposition. Le pain fabriqué à partir d’une autre substance, même s’il s’agit d’un grain, ou s’il est mélangé avec une autre substance différente du blé, ne constitue pas un pain valable pour la célébration du sacrement eucharistique. […] C’est une faute grave que d’introduire d’autres substances dans l’hostie, comme des fruits, du sucre ou du miel». Cependant, un hostie faible en gluten est toléré s’il est fait avec assez de protéines de blé pour ne pas contenir d’additifs.

Le même genre d’avertissement a été émis pour le vin: «Le vin qui est utilisé dans les célébrations sacrées doit être naturel et pur, issu du raisin, et pas mélangé avec d’autres substances».

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!