HAYKIRDI /Istock.com Des scientifiques de l'université Nagoya au Japon ont montré qu'il était possible de déterminer à qui appartient l'ADN du sang ingéré par un moustique jusqu'à 48 heures après la piqûre.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!