Twitter Le compte Twitter de Donald Trump.

Un groupe prônant la liberté d’expression, le Knight First Amendment Institute, poursuit le président américain Donald Trump parce qu’il a bloqué des utilisateurs sur Twitter.

Selon eux, le fait d’avoir bloqué des utilisateurs sur Twitter enfreint le premier amendement de la constitution américaine. Sept personnes, qui ont toutes été bloquées par Donald Trump, se joignent au groupe dans leur poursuite.

Donald Trump utilise son compte Twitter pour passer des messages au sujet de son administration et de ses relations internationales. D’ailleurs, Sean Spicer a déjà affirmé que les tweets du président américain étaient considérés comme des déclarations officielles. C’est pourquoi le groupe croit que les citoyens devraient d’autant plus avoir le droit de s’exprimer librement sur Twitter.

«Le compte Twitter du président est devenu une source importante d’information au sujet du gouvernement et un important forum public pour s’exprimer au sujet du président ainsi que pour le rejoindre. Dans un effort de faire taire ses dissidents, [Donald Trump] a bloqué des utilisateurs qui le critiquait ou qui critiquaient ses politiques. Cette pratique est inconstitutionnelle et c’est pourquoi nous faisons une plainte», peut-on lire dans le document officiel mis en ligne ici.

Le compte Twitter de Donald Trump se nomme @realDonaldTrump et rejoint plus de 33 millions d’abonnés.

 

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!