AP Photo/Gregorio Borgia

LA VALETTE, Malte — Les élus de Malte, un pays majoritairement catholique, ont légalisé le mariage entre conjoints de même sexe, mercredi, emboîtant ainsi le pas à la plupart des pays d’Europe occidentale.

Seul un des 67 élus du Parlement maltais a voté contre le projet de loi.

L’élu nationaliste Edwin Vassallo a évoqué sa foi catholique et l’incompatibilité de celle-ci avec le projet de loi, qu’il a qualifié de «moralement inacceptable».

Ce dernier a soutenu qu’un politicien chrétien «ne peut laisser sa conscience au pied de la porte» quand il fait son entrée au parlement.

Le gouvernement travailliste de Malte avait promis que le premier projet de loi qu’il présenterait après avoir remporté un deuxième mandat, le mois dernier, porterait sur la légalisation du mariage gai.

La loi, pilotée par la ministre de l’Égalité, Helena Dalli, vise à «moderniser l’institution du mariage» pour élargir son accès à tout couple formé d’adultes consentants.

L’adoption d’une telle loi met en lumière la transformation rapide que vit cette île d’environ 440 000 habitants, pays autrefois dominé par le conservatisme et où le divorce est demeuré illégal jusqu’en 2011.

L’avortement est toujours interdit à Malte, mais l’adoption y est légale pour les couples de même sexe depuis que les unions civiles ont été autorisées, en 2014.

Le premier ministre maltais, Joseph Mucat, avait fait valoir qu’il serait «discriminatoire» d’avoir des lois distinctes pour les couples hétérosexuels et pour les couples homosexuels. Ainsi, les amendements apportés aux lois existantes éliminent toute référence au «mari» et à la «femme».

Ce sera plutôt le terme «conjoints» qui sera utilisé dans toutes les situations, un mot considéré comme neutre quant aux genres auxquels il fait allusion.

La loi adoptée appelle en outre au remplacement des termes «père» et «mère» par «parents».

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!