The Associated Press Joseph Kony, en 2006

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — L’ONU s’inquiète d’une recrudescence des activités de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), qui est dirigée par l’un des hommes les plus recherchés de la planète.

Les États-Unis et l’Ouganda ont récemment mis fin à leur traque du leader du groupe, Joseph Kony.

Dans un rapport dévoilé jeudi, l’agence humanitaire de l’ONU prévient que les combattants de la LRA sont «de plus en plus actifs» dans le nord du Congo, où ils ont brièvement kidnappé 61 civils le mois dernier.

Le rapport ajoute que les activités du groupe rebelle se sont intensifiées dans le parc national de Garamba, où ses membres sont soupçonnés de braconnage.

Kony est recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre.

Au moment d’interrompre leur traque, les États-Unis et l’Ouganda avaient assuré que la LRA avait été neutralisée.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!