AP Derrick Watson

HONOLULU — Un juge fédéral d’Hawaï a élargi jeudi la liste des personnes issues de six pays à majorité musulmane, visés par le décret migratoire de Donald Trump, qui peuvent demander des visas.

Le juge Derrick Watson a ordonné au gouvernement de ne pas imposer l’interdiction d’entrer aux États-Unis aux grands-parents, aux petits-enfants, aux beaux-frères, aux belles-soeurs, aux oncles, aux tantes, aux nièces, aux neveux, et aux cousins de personnes vivant aux États-Unis.

«Le bon sens» dicte que les grands-parents font partie de la «famille proche», a souligné le juge Watson dans sa décision.

La Cour suprême avait autorisé la mise en oeuvre du décret migratoire de Donald Trump, à condition que toute personne qui entretient «une relation de bonne foi avec une personne ou une entité aux États-Unis» puisse y entrer.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!