Christophe Archambault, Pool via AP Le président américain Donald Trump a assisté vendredi au défilé militaire organisé sur les Champs-Élysées à Paris à l’occasion de la Fête nationale des Français.

PARIS — La Fête nationale française en a été une de célébrations et de commémorations pour le président Emmanuel Macron.

Après avoir assisté à un défilé militaire organisé sur les Champs-Élysées, à Paris, en compagnie de son homologue américain Donald Trump, M. Macron s’est rendu à Nice, où on se souvenait des 86 personnes tuées l’an dernier quand un camion a foncé dans la foule de fêtards.

Les tirs de feux d’artifice ont été interdits et le canon qui retentit normalement à l’occasion de la fête nationale a été réduit au silence. La sécurité avait été grandement renforcée et la place Massena, où M. Macron devait prendre la parole, était protégée par des blocs de ciment.

L’escouade acrobatique aérienne «Patrouille de France» a néanmoins déployé dans le ciel de Nice le bleu, le blanc et le rouge du drapeau français, comme elle l’avait fait au-dessus des Champs-Élysées en début de journée.

Deux anciens présidents, Nicolas Sarkozy et François Hollande, sont arrivés ensemble. Le prince Albert de Monaco était aussi présent, pendant que des centaines de personnes se massaient sur la promenade des Anglais — là où un Tunisien qui habitait Nice depuis longtemps a foncé dans la foule au volant d’un camion lourd.

À Paris, MM. Trump et Macron avaient pu voir parader des militaires à pied, des chevaux, des véhicules, des avions et des hélicoptères.

Huit avions américains faisaient partie du défilé cette année, en plus de 145 militaires.

On soulignait cette année le centenaire de l’entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale.

En 1917, les Américains avaient pris les armes à leur tour, après trois ans de neutralité.

M. Macron a déclaré que les États-Unis et la France sont liés par une amitié solide, et que rien ne saurait les séparer. M. Trump n’a pas pris la parole.

Les deux leaders ont échangé une longue poignée de main au terme de la parade.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!