Manu Fernandez/Associated press

Métro s’est entretenu avec Soraya Benitez, directrice exécutive du Forum démocratie Canada Venezuela et coordonnatrice, à Montréal, de la consultation populaire symbolique organisée par la coalition antigouvernementale du Venezuela.

Quel était le but de cette consultation populaire?
C’est un plébiscite pour dire au gouvernement ce que veut la population. Le résultat du vote d’hier, à Montréal, montre que le régime n’a pas l’appui du peuple.

Quelle est la valeur de ce vote symbolique?
Le vote est légal, puisqu’il a été organisé à la demande de l’Assemblée nationale. L’article 70 de notre Constitution donne le pouvoir aux citoyens de décider des questions constitutionnelles.

Ce scrutin peut-il mener à une solution?
Il peut faire en sorte que Maduro quitte le pouvoir et que l’Assemblée nationale organise des élections générales. En plus de dire non à une nouvelle Constitution, ce vote donne le mandat aux forces armées et aux fonctionnaires de réagir.

Est-ce qu’une sortie de crise avec le président Nicolás Maduro au pouvoir est possible?
C’est impossible. Durant toutes ses années au pouvoir, il a exercé de la répression sur la population. Le Venezuela connaît une énorme crise humanitaire. La violation des droits de l’Homme est constante. Nous avons 400 prisonniers politiques. Cela fait plus de 100 jours que la population manifeste, et une centaine de personnes sont mortes.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!