Rahmat Gul Rahmat Gul / The Associated Press

KABOUL — La guerre qui s’éternise en Afghanistan y a fait un nombre record de morts durant la première moitié de l’année, selon un rapport des Nations unies qui blâme surtout les insurgés pour ce bain de sang.

Dans ce rapport rendu public lundi, le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad al-Hussein, souligne que le nombre «horrifiant» de 1662 morts survenues entre les mois de janvier et de juin «ne pourra jamais rendre totalement compte de la souffrance considérable du peuple de l’Afghanistan».

Il a tenu à souligner que chacune de ces victimes «reflète une famille brisée, un traumatisme et une douleur inimaginables ainsi que la violation brutale des droits de la personne».

La Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) confirme que l’attentat au camion piégé contre Kaboul, le 31 mai dernier, constitue la pire tragédie depuis l’invasion américaine de 2001 pour chasser les talibans du pouvoir.

Les insurgés ont tué 1141 civils au cours des six premiers mois de 2017 — une hausse de 12 pour cent par rapport à la même période l’an dernier. Ils en auraient également blessé 2348.

L’ONU a félicité les efforts des forces de sécurité afghanes pour que moins de civils ne soient pris entre les tirs des militaires et des insurgés.

Le ministère afghan de la Défense a par ailleurs pointé du doigt leur recours à des boucliers humains.

Du côté des talibans, le porte-parole Zabihullah Mujahid a jugé les constats de l’ONU «biaisés» parce qu’ils ne tiendraient pas compte, selon lui, des civils morts aux mains des forces afghanes et alliées dans les régions contrôlées par son camp.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!