Certaines villes usent d’originalité pour faire patienter les piétons à un coin de rue. Les feux pour piétons sont loin d’être de vulgaires petits bonshommes vert et rouge sans âme.

Pour se démarquer, certaines villes y vont de leur petite touche pour que les minutes d’attente – parfois interminables – soient plus divertissantes. Elles profitent de la renommée d’un de leurs citoyens, ou affichent leur diversité ou encore y voient l’occasion de souligner leurs plus beaux atours.

Après avoir passé en revue des centaines de photos de feux pour piétons, Métro propose une liste non exhaustive des initiatives les plus originales.

Véritable vestige de la guerre froide à Berlin, Ampelmann (l’«homme-lampe») a été créé en 1961 pour diriger la circulation des piétons en Allemagne de l’Est:

Photos – Sean Gallup/Getty

À Melbourne, en Australie, le petit bonhomme vert a désormais une compagne. En effet, la ville a installé cette année 10 feux lumineux féminins:

Photos – Stefan Postles/Getty

Depuis le défilé de la fierté gaie de Londres, en juin 2016, le symbole transgenre a été installé à 50 intersections autour de Trafalgar Square:  

Photo – DAVID HOLT/flickr

L’empereur mongol Gengis Khan fait quant à lui patienter les piétons, arc à la main, à Oulan-Bator, en Mongolie:


Photo – Marco Fieber/Flickr

À Munich, en Allemagne, comme dans plusieurs autres villes d’Europe, les couples gais sont aussi représentés: 

Photo – Joerg Koch /Getty

Le célèbre auteur danois Hans Christian Andersen est soudainement apparu dans les bulles lumineuses au coin des rues d’Odense, au Danemark:

Photo – Beth/flickr

En hommage à l’auteure de Mary Poppins, deux feux historiques ont été installés en juin 2017 devant le lieu de naissance de Pamela L. Travers, à Maryborough, en Australie:

Photos – Fraser Coast Regional Council

En guise de repère, São Paulo, au Brésil, a décidé de mettre en lumière ses différents monuments, dont le théâtre municipal:


Photo – Mariana Gil/EMBARQ Brasil

 

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!