AP

Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord, samedi, dont une interdiction sur les exportations de charbon et d’autres produits d’une valeur totale de 1 milliard $ US — un dur coup pour le pays, dont les exportations étaient estimées à 3 milliards $ US l’an dernier.

L’ambassadrice américaine, Nikki Haley, a salué cette nouvelle série de mesures contre le pays communiste, déclarant avant le vote qu’il s’agissait «des mesures économiques les plus importantes portées contre le régime nord-coréen».

La résolution interdit aussi aux pays d’offrir des permis additionnels aux ouvriers agricoles nord-coréens — une autre source d’argent pour le régime de Kim Jong Un.

Elle proscrit également toute entreprise commune avec les Nord-Coréens et tout investissement étranger dans les coentreprises existantes.

Les sanctions préparées par les Américains et négociées avec le grand allié de la Corée du Nord, la Chine, visent à accroître la pression sur Pyongyang pour que le pays retourne à la table de négociation concernant son programme nucléaire et ses missiles.

Le Conseil de sécurité a déjà imposé six vagues de sanctions qui ont toutefois échoué à freiner le pays dans sa volonté d’amplifier ses capacités nucléaires et son arsenal de missiles.

Ces nouvelles sanctions font suite aux premiers tests de la Corée du Nord sur ses missiles balistiques intercontinentaux, qui selon le régime, pourraient atteindre les États-Unis.

La résolution condamne «dans les termes les plus forts» ces essais et demande une fois de plus à la Corée du Nord de suspendre tout lancement et d’abandonner son programme nucléaire.

Elle interdit en outre au pays d’exporter du charbon, du fer, du plomb et des fruits de mer dont la valeur est estimée à 1 milliard $ US — soit le tiers de ses exportations de l’année dernière.

Neuf Nord-Coréens ont aussi été ajoutés à la liste noire de l’ONU. Ces fonctionnaires, représentants d’entreprises et de banques se voient interdire de voyager, en plus de s’être fait geler leurs avoirs.

La résolution invite également le Conseil de sécurité d’envisager d’interdire l’importation de certains matériaux qui pourraient être utilisés pour fabriquer des armes conventionnelles, biologiques, chimiques ou nucléaires.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!