Kamil Zihnioglu Kamil Zihnioglu / The Associated Press

PARIS — Un jeune homme récemment libéré d’un hôpital psychiatrique a été placé en garde à vue après avoir tenté de forcer samedi soir un point de contrôle de sécurité en brandissant un couteau à la tour Eiffel, ont indiqué les autorités françaises, dimanche.

Personne n’a été blessé. Les policiers sur place ont procédé à une vérification complète du site et ont demandé son évacuation vers 0 h 30 (heure locale), a dit la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE).

Le suspect a tenté de s’ouvrir un passage dans la zone de sécurité située au pied de la tour Eiffel. Brandissant un couteau, il a crié «Allahu akbar» (Dieu est grand), selon une source proche de l’enquête. Les forces de sécurité ont rapidement cerné l’individu qui s’est alors rendu. Aucun coup de feu n’a été tiré, a dit un porte-parole de la préfecture de police de Paris.

L’individu aurait avoué vouloir attaquer un soldat et être en contact avec un membre du Daech (groupe armé État islamique) qui l’a encouragé à agir, a ajouté la source proche de l’enquête.

En conséquence, une enquête pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d’atteinte aux personnes» et «tentatives d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique» a été confiée à la section antiterroriste du parquet de Paris.

Le suspect serait né en Mauritanie en 1998, mais aurait obtenu la citoyenneté française. Son identité n’a pas été révélée.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!