Pavel Golovkin Pavel Golovkin / The Associated Press

MOSCOU — L’opposant russe Alexeï Navalny a mis en ligne sur YouTube une nouvelle vidéo dans laquelle il lance une attaque en règle contre l’entourage du président Vladimir Poutine.

La vidéo, qui décrit les actifs des frères milliardaires Arkady et Boris Rotenberg, avait été vue près d’un million de fois mercredi.

Il s’agit de la plus récente vidéo mise en ligne sur YouTube par M. Navalny pour dénoncer la corruption du Kremlin et de ses alliés.

Les frères Rotenberg entretiennent des liens avec M. Poutine depuis les années 1960, quand ils étaient membres du même club de judo. Arkady et son frère cadet Boris comptent parmi les hommes d’affaires les plus influents du pays depuis que M. Poutine a été élu président, mais tous deux sont sous le coup de sanctions occidentales.

Le magazine Forbes évalue à 2,5 milliards $ US la fortune d’Arkady Rotenberg et à 1 milliard $ US celle de son frère.

La vidéo de M. Navalny les accuse d’avoir obtenu illicitement de juteux contrats gouvernementaux, notamment pour un pont en Crimée et en gazoduc en Sibérie. Les images montrent aussi les manoirs somptueux qu’ils habitent.

La vidéo fait enfin référence au système de péage Platon, qui est géré par une compagnie contrôlée par le fils d’Arkady Rotenberg. Le système de péage a été instauré en 2015 pour rembourser les dommages causés aux autoroutes par les camions, suscitant la colère des camionneurs.

M. Navalny compte briguer la présidence en 2018 même s’il est techniquement inéligible en raison d’une condamnation qui, selon lui, n’est qu’une vengeance politique.

—–

Sur internet (en russe):

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!