AP

MÉXICO — Le joueur de soccer mexicain Rafael Marquez figure parmi les 22 personnes qui se sont vues imposer des sanctions pour leurs présumés liens avec un baron de la drogue, a annoncé mercredi le département du Trésor des États-Unis.

Ces sanctions américaines découlent d’une enquête ouverte il y a plusieurs années sur une organisation qui serait dirigée par le narcotrafiquant Raul Flores Hernandez, a déclaré le département, qui sévit également contre 43 entités mexicaines, dont une équipe de soccer et un casino.

Marquez, 38 ans, a déjà évolué au sein du FC Barcelone, de l’AS Monaco et des Red Bulls de New York. Il est capitaine de l’équipe nationale mexicaine.

Les autorités américaines avancent qu’il a souvent agi à titre de représentant de Raul Flores Hernandez, détenant par exemple des actifs en son nom.

Leur partenariat remonterait à une vingtaine d’années, au cours desquelles il l’aurait aussi aidé à blanchir de l’argent.

Le chanteur mexicain Julion Alvarez, lauréat de prix Billboard, fait l’objet d’allégations similaires.

Les sanctions portées contre eux consistent à geler leurs avoirs en sol américain, de même qu’à interdire aux citoyens américains de faire affaire avec eux.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!