VILNIUS, Lituanie — Un homme d’affaires lituanien soupçonné d’une fraude informatique de plus de 100 millions $ contre Facebook et Google doit être extradé vers les États-Unis, selon la justice de son pays.

La Cour d’appel de Lituanie, à Vilnius, a tranché vendredi qu’Evaldas Rimasaukas sera remis aux États-Unis, où il subira un procès pour fraude, blanchiment d’argent et usurpation d’identité grave.

Rimasaukas aurait incarné un des fournisseurs des deux géants, un fabricant asiatique de matériel informatique, et leur aurait soumis des factures frauduleuses. Google avait précédemment annoncé avoir informé les autorités après avoir repéré la fraude.

Rimasaukas nie les allégations dont il fait l’objet, mais il pourrait écoper d’une lourde peine de prison.

Le juge Algimantas Valantinas a expliqué que la Lituanie est liée aux États-Unis par un traité bilatéral d’extradition et que cette affaire en respecte tous les critères. Il estime donc que l’extradition de Rimasaukas est légitime et appropriée.

L’avocat de Rimasaukas croit que son client n’aura pas droit à un procès juste et équitable aux États-Unis.

La décision de vendredi est finale et la date de l’extradition sera annoncée dans quelques jours.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!