WASHINGTON — Le vice-président américain Mike Pence entame dimanche une visite d’une semaine en Amérique du Sud, au cours de laquelle la crise au Venezuela devrait dominer les pourparlers.

Samedi, le président américain Donald Trump a brandi la menace d’une éventuelle intervention militaire pour résorber la crise politique qui sévit depuis plusieurs mois au Venezuela. Cette déclaration a été fortement dénoncée par le régime socialiste du président Nicolas Maduro selon lequel il s’agit du «pire acte de belligérance» contre le Venezuela en un siècle.

Le vice-président Pence doit d’abord s’arrêter dimanche en Colombie, où il rencontrera le président Juan Manuel Santos. Le gouvernement colombien a appelé au respect de la souveraineté de son voisin vénézuélien.

Mike Pence doit aussi faire des escales en Argentine, au Chili et au Panama.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!