DHARAMSALA, Inde — Des inondations et des glissements de terrain provoqués par les pluies diluviennes de la mousson ont fait au moins 173 morts dans le sud de l’Asie.

Des millions de personnes ont aussi été déplacées dans le nord de l’Inde, dans le sud du Népal et au Bangladesh.

Des responsables ont admis lundi ne pas avoir encore pris la pleine mesure de la catastrophe. D’autres précipitations sont attendues et on rapporte des morts partout dans le sud de l’Asie, au pied de l’Himalaya.

La police népalaise cherchait lundi des dizaines de victimes portées manquantes, après qu’un moins 80 personnes eurent été tuées quand des rivières sont sorties de leur lit. Plusieurs des victimes se sont noyées ou ont été écrasées par des maisons qui se sont effondrées ou des arbres qui sont tombés.

Les inondations ont détruit des récoltes de riz cruciales au Népal et chassé des milliers de fermiers et leurs familles vers les abris d’urgence. L’eau a coupé des routes, rendant les déplacements difficiles dans la région.

L’alimentation électrique et le service de téléphonie cellulaire ont aussi été interrompus. Des soldats distribuaient de l’eau potable, des céréales et du riz aux sinistrés, qui utilisaient de petits poêles au kérosène pour préparer leurs repas. Les secouristes préviennent toutefois que certains n’ont pas suffisamment d’eau ou de vivres.

Une représentante de l’organisation humanitaire américaine Heifer International a expliqué que les inondations ont frappé immédiatement après que les fermiers eurent planté le riz. De nombreuses têtes de bétail ont aussi été emportées par l’eau.

Le niveau d’au moins 18 rivières du Bangladesh était dangereusement élevé et on y attend de nouvelles pluies. Au moins 27 personnes ont perdu la vie depuis quelques jours et environ 600 000 autres sont coupées du monde. Le gouvernement a ouvert un millier d’abris d’urgence qui accueillent près de 370 000 personnes.

Des inondations sont aussi rapportées dans sept districts de l’État indien du Bihar, où quelque 500 000 sinistrés se retrouvent maintenant sans toit. Deux personnes auraient perdu la vie.

Dans l’État d’Assam, dans le nord-ouest de l’Inde, les inondations ont endommagé des ponts, arraché des poteaux électriques et emporté des milliers de maisons. Au moins 2,5 millions de personnes sont touchées, dont quelque 200 000 qui se sont réfugiées dans 440 camps de secours. Dix-huit personnes ont été tuées.

Enfin, des soldats et des équipes de secours ont repris le travail dans le nord de l’Inde, lundi, après qu’un glissement de terrain provoqué par les pluies de la mousson eut enseveli deux autocars et emporté plusieurs maisons, faisant au moins 46 morts.

Les 46 victimes ont été retrouvées à bord des autocars.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!