Pablo Martinez Monsivais Pablo Martinez Monsivais / The Associated Press

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a condamné lundi les groupes haineux «répugnants» et a déclaré que le «racisme est diabolique» après avoir été largement critiqué en fin de semaine pour ses commentaires plus timides sur un rassemblement d’organisations suprémacistes à Charlottesville, en Virginie.

Samedi, le président avait dénoncé la violence «de plusieurs camps», ce qui lui avait attiré les foudres des démocrates et de certains républicains. Mais cette fois-ci, M. Trump n’a pas hésité à qualifier les membres du Ku Klux Klan, les néonazis et les suprémacistes blancs de «criminels et de voyous».

«Le racisme est diabolique», a-t-il dit à la Maison-Blanche, ajoutant que ces groupes sont «répugnants envers tout ce qui est cher aux Américains».

«Ceux qui répandent la violence au nom de l’intolérance frappent directement au coeur des États-Unis», a-t-il ajouté.

Comme il l’avait fait samedi, Donald Trump a lancé un appel à l’unité.

«Nous devons nous aimer les uns les autres, montrer de l’affection les uns envers les autres et nous unir pour condamner la haine, l’intolérance et la violence», a-t-il affirmé.

Le président a aussi pour la première fois nommé la victime des débordements de samedi. M. Trump a rendu hommage à Heather Heyer, qui a perdu la vie après qu’une voiture eut foncé dans un groupe de contre-manifestants.

Donald Trump est ensuite parti sans prendre les questions des journalistes.

Lors d’un événement plus tard dans la journée, il s’est fait demander pourquoi il n’avait pas dénoncé plus tôt les groupes. «Ils ont été condamnés», a-t-il lancé avant de faire une nouvelle tirade contre les «fausses nouvelles».

M. Trump a rappelé que le département de la Justice avait ouvert une enquête de droits civiques sur l’accident de voiture qui a mené à la mort de Mme Heyer.

Le procureur général des États-Unis, Jeff Sessions, avait affirmé plus tôt lundi que les violences «ne correspondaient pas à la définition de terrorisme intérieur selon les statuts (du département)».

«Vous pouvez être sûrs que nous accuserons et que nous avancerons l’enquête vers les accusations les plus graves qui peuvent être portées, parce que c’est une attaque inacceptable et infâme qui ne peut être acceptée aux États-Unis», a-t-il indiqué en entrevue à l’émission «Good Morning America» au réseau ABC.

Donald Trump a livré sa déclaration après avoir rencontré M. Sessions et le directeur de la police fédérale (FBI), Christopher Wray.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!