AP

MIAMI — Irma, qui était passée du rang d’ouragan à celui de tempête tropicale, lundi, s’est encore affaiblie en soirée pour devenir une dépression tropicale, a annoncé le Centre américain des ouragans.

Irma continuait cependant d’apporter des pluies abondantes, lundi soir, alors qu’elle soufflait des vents de 55 km/h et se trouvait en Géorgie.

La tempête s’est abattue sur l’ensemble du territoire de la Floride, des Keys dans sud jusqu’à la frontière avec la Géorgie dans le nord, de la côte de l’Atlantique jusqu’au golfe du Mexique.

Six personnes ont perdu la vie à cause d’Irma, en Floride. Trois décès ont été répertoriés en Géorgie et un autre en Caroline du Sud. Au moins 35 personnes ont été tuées dans les Caraïbes avant que la tempête ne s’approche de la côte américaine.

Des maisons ont été inondées, des arbres gigantesques déracinés, des grues renversées et des poteaux électriques fracassés. Des bateaux ont été projetés sur les rives comme s’il s’agissait de simples jouets.

Dans l’ensemble de la Floride, environ 13 millions d’habitants, soit les deux tiers de la population de l’État, étaient toujours sans courant lundi. C’est plus que les populations de New York et de Los Angeles réunies. Les responsables ont prévenu qu’il faudra plusieurs semaines avant que la situation ne rentre dans l’ordre.

Plus de 180 000 personnes avaient trouvé refuge dans des abris.

Les autorités ont envoyé un porte-avion de même que des navires additionnels pour les opérations de recherche et de sauvetage en Floride, lundi.

Un survol de la région des Keys a par ailleurs poussé le gouverneur, Rick Scott, à parler d’une «scène de dévastation», et à espérer que «tout le monde ait survécu».

M. Scott a précisé que les bateaux étaient partis à la dérive au large, que les réseaux d’aqueduc, d’égouts et d’électricité étaient abîmés et qu’il n’avait pas vu «un seul parc pour caravanes où presque tout n’a pas été renversé».

La ville de Jacksonville a été frappée par des inondations qui surpassent de 30 centimètres le record établi en 1964. Une cinquantaine de personnes ont été secourues de leurs maisons inondées.

La police de Miami enquête sur de possibles incidents de pillage. Au moins deux personnes ont été arrêtées jusqu’à maintenant.

Dans le comté d’Orange, en banlieue d’Orlando, les autorités ont ordonné tôt lundi matin l’évacuation de 120 maisons quand l’eau a commencé à monter. Les pompiers et des membres de la Garde nationale ont commencé à passer de porte en porte, et ils ont eu recours à des embarcations pour évacuer les sinistrés.

Les communications et les déplacements demeurent difficiles, ce qui empêche pour le moment de prendre la pleine mesure de la catastrophe.

Irma visite d’autres États

L’oeil d’Irma a commencé à s’abattre sur la Géorgie en milieu de journée lundi, causant des inondations et des pannes de courant. Au moins une tornade née de la tempête a été rapportée. Des pompiers ont dû secourir plusieurs personnes de maisons sur lesquelles étaient tombés des arbres.

Un avertissement de tempête tropicale a été lancé pour la première fois à Atlanta, où plusieurs écoles ont décidé de fermer leurs portes lundi et près d’un millier de vols ont été annulés. Le transport en commun par autobus et par train a aussi été suspendu dans la métropole. Des dizaines de milliers de clients étaient privés d’électricité en Géorgie et en Caroline du Sud.

En fin de journée, lundi, le Centre américain des ouragans a indiqué qu’Irma se trouvait dans le sud-ouest de la Géorgie, à 10 kilomètres à l’ouest de Colombus. Elle devrait ensuite prendre un virage nord-ouest pour se déplacer vers l’Alabama. Le Mississippi et le Tennessee doivent aussi s’attendre à son passage au cours des deux prochains jours.

La Caroline du Sud et le nord de la Géorgie, de l’Alabama et du Mississipi devraient recevoir de 5 à 12 centimètres de pluie.

En soirée, lundi, la Maison-Blanche a indiqué que le président Donald Trump avait déclaré l’état d’urgence en Alabama en raison du passage de la tempête. La déclaration de M. Trump indique qu’une aide fédérale sera disponible pour aider l’État à faire face à toute situation d’urgence découlant de la tempête.

——

Quelques records établis par Irma:

— Vents les plus puissants (297 kilomètres/heure) pour un ouragan né dans l’Atlantique, à l’extérieur du golfe du Mexique et de la mer des Caraïbes.

— Trois jours passés en catégorie 5, la période la plus longue de l’époque des satellites.

— La quantité d’énergie générée par Irma correspond approximativement à l’énergie générée pendant une saison normale des ouragans dans l’Atlantique.

— Tempête la plus puissante à avoir frappé les petites Antilles.

— Premier ouragan de catégorie 5 à frapper Cuba en près de 100 ans.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!