LONDRES — Le gouvernement britannique se dit ouvert à contribuer à l’envoi de soldats dans les missions militaires de l’Union européenne après son départ.

Les Britanniques veulent conserver une coopération serrée avec l’Union européenne sur les enjeux de défense et d’affaires étrangères, incluant des politiques étrangères conjointes et des collaborations sur des sanctions internationales.

Londres prévoit rendre publics les détails de ses propositions, mardi, dans ce qui sera la plus récente d’une série de documents d’orientation sur divers aspects liés au Brexit.

Les opposants au Brexit ont plaidé que de quitter l’Union européenne affaiblirait la coopération avec les pays voisins contre le crime, le terrorisme et les menaces militaires.

Dans une tentative d’apaiser ces craintes, le gouvernement affirme vouloir entériner un partenariat sur la sécurité qui serait «plus complet qu’avec tout autre tiers pays et qui reflète (leurs) intérêts communs».

Le ministre du Brexit David Davis a déclaré qu’il était dans l’intérêt commun de l’Europe et du Royaume-Uni de travailler ensemble contre le terrorisme et les autres formes de menaces.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!