Sa visite d’une région dévastée par l’ouragan Irma tirant à sa fin, le président français Emmanuel Macron a promis mercredi de reconstruire l’île de Saint-Martin et d’en diversifier l’économie pour qu’elle ne dépende plus aussi lourdement du tourisme.

M. Macron a aussi promis d’évacuer les résidants qui souhaitent quitter les territoires français des Caraïbes et de fournir des abris à ceux qui choisiront de rester.

M. Macron a apparemment passé la nuit de mardi à mercredi sur un lit de camp, dans un commissariat de police de cette île franco-néerlandaise. Il était attendu mercredi à Saint-Barthélemy, une autre île française qui a fait les frais de la fureur d’Irma, en compagnie de la ministre française de la Santé Agnès Buzyn, qui a mis en garde contre des épidémies après des jours sans eau potable, sans électricité et sans communications.

M. Macron a admis mardi, lors d’une conférence de presse, que certains habitants sont «très, très en colère». Il a reconnu que cette colère est «légitime», puisqu’elle découle de la peur et de la fatigue.

Il a annoncé que la France envoyait des tentes climatisées pour permettre aux enfants de reprendre leurs cours. Un centre ouvrira aussi ses portes d’ici lundi pour accueillir les demandes d’aide financière.

M. Macron a promis de reconstruire Saint-Martin pour en faire une île «modèle» qui témoignera de «l’excellence française» de par sa capacité à résister aux tempêtes.

«Je ne veux pas reconstruire Saint-Martin comme elle était, a-t-il dit. Nous avons vu ici trop de maisons construites trop précairement, avec une infrastructure fragile. La géographie des maisons n’était pas adaptée aux risques.»

Pour sa part, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a visité Anguilla et les îles Vierges britanniques. Il a annoncé qu’un millier de soldats ont été déployés pour aider les sinistrés à reconstruire et que d’autres arriveront sous peu. Un navire de la marine est déjà sur place et le HMS Ocean est attendu dans une dizaine de jours.

Soixante policiers britanniques ont été mobilisés pour rétablir l’ordre dans les îles Vierges, où une centaine de détenus «très importants» ont profité de dommages à leur prison pour filer. On ne dispose pas de plus de détails concernant cet incident.

À Londres, la première ministre Theresa May a annoncé que 33 millions $ US de plus seront consacrés aux efforts de reconstruction.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!