The Associated Press Martin Shkreli

NEW YORK — Un juge a fait emprisonner, mercredi, Martin Shkreli, l’excentrique ex-dirigeant d’une entreprise pharmaceutique, pour avoir enfreint ses conditions de libération sous une caution de cinq millions de dollars américains.

L’homme d’affaires avait offert sur les réseaux sociaux une prime de 5000 $ US en échange d’une mèche de cheveux de la candidate malheureuse à l’élection présidentielle américaine, Hillary Clinton — ce que le magistrat a perçu comme une incitation à commettre une voie de fait.

En août, Martin Shkreli avait été trouvé coupable d’avoir trompé des investisseurs de fonds spéculatifs. Le prononcé de sa peine est prévu le 16 janvier.

Le controversé personnage a déjà fait la manchette pour avoir haussé de façon importante le prix du médicament Daraprim, destiné notamment aux personnes séropositives, après en avoir racheté le fabricant.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!