WASHINGTON — Le président américain, Donald Trump, a offert des sandwichs et des poignées de main aux sinistrés de la Floride, jeudi, alors qu’il est allé constater les ravages de l’ouragan Irma sur place, sous une chaleur accablante.

M. Trump, qui a quitté l’État après moins de trois heures, a tenu à applaudir les efforts des autorités fédérales et floridiennes.

À bord de son hélicoptère, il a survolé les résidences inondées le long de la côte sud-ouest de la Floride avant que le cortège présidentiel se rende dans une communauté de maisons mobiles durement touchée, parcourant les rues jonchées d’arbres et bordées de feux de circulation abattus.

Jeudi, près de 2,7 millions de maisons et de commerces demeuraient privés d’électricité en Floride.

Le bilan de la catastrophe s’élève à 61 morts, soit 38 dans les Caraïbes et 23 en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud.

M. Trump s’était rendu au Texas et en Louisiane le mois dernier, dans la foulée de l’ouragan Harvey. Il avait alors prêté le flanc à la critique pour avoir interagi avec peu de résidants et ne pas s’être montré très préoccupé par la situation.

Cette fois, il s’est assuré d’échanger avec une communauté qui tâche de se remettre sur pied. Plutôt que d’opter pour les accolades et les larmes, il a serré des mains et fait preuve d’enthousiasme.

«Nous sommes avec vous à 100 pour cent, a-t-il lancé aux sinistrés de Naples. Je reviendrai souvent ici. C’est un État que je connais très bien.»

Il était accompagné de sa femme, Melania Trump, et du vice-président, Mike Pence.

Le président n’a d’ailleurs pas pu s’empêcher d’injecter une saveur politique à sa visite en confiant aux journalistes qu’il espère que le gouverneur républicain Rick Scott briguera un siège au Sénat.

Comme l’ont trahi ces propos, la politique ne se trouvait pas loin de la surface en Floride.

Lors de la plus récente élection présidentielle, la candidate démocrate Hillary Clinton y avait été défaite par un seul point de pourcentage.

«Nous sommes avec vous aujourd’hui. Nous serons avec vous demain et nous serons avec vous jusqu’à ce que la Floride soit reconstruite encore plus grande et meilleure que jamais auparavant», a promis le vice-président Mike Pence.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!