The Associated Press Kim-Jong un.

SÉOUL, Corée, République de — La Corée du Nord a annoncé samedi que son dirigeant, Kim Jong-un, s’est engagé à mener à terme son programme nucléaire malgré les sanctions imposées par la communauté internationale.

L’agence de presse officielle du pays a rapporté ces propos au lendemain de l’essai d’un missile lancé à partir de la capitale, Pyongyang.

Il a parcouru 3700 kilomètres, survolant le Japon et atteignant une distance en hauteur de 770 kilomètres avant de s’abîmer dans l’océan Pacifique. Il s’agit du plus long test d’un missile balistique à ce jour par la Corée du Nord —test que le Conseil de sécurité des Nations unies a qualifié vendredi de «hautement provocant».

Les autorités nord-coréennes ont confirmé avoir tiré un Hwasong-12 — le même missile de portée intermédiaire qui avait aussi survolé le Japon le 29 août.

Kim Jong-un s’est dit satisfait de l’essai, selon ce que rapporte l’agence KNCA, et aurait qualifié le missile d’opérationnel.

Il aurait ajouté que son but ultime est «d’établir un équilibre de force avec les États-Unis et de faire en sorte que les dirigeants américains n’osent plus parler d’une option militaire» contre la Corée du Nord.

L’essai de jeudi est survenu quelques jours après le sixième et plus puissant test nucléaire jamais mené par Pyongyang.

«Comme le reconnaît le monde entier, nous avons réalisé tous ces accomplissements malgré les sanctions de l’ONU qui durent depuis des décennies», s’est targué Kim Jong-un, cité par l’agence de presse centrale du pays.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!