Marco Ugarte Marco Ugarte / The Associated Press

MÉXICO — Au moins 149 personnes ont perdu la vie dans le puissant tremblement de terre de magnitude 7,1 qui a secoué la capitale mexicaine et ses environs, mardi.

Il n’y aurait pour l’instant aucun mort ou blessé d’origine canadienne, selon la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Selon le maire de Mexico, Angel Mancera, au moins 44 édifices se sont effondrés, dont une école primaire dans le sud de la ville.

Le président mexicain, Enrique Pena Nieto, s’est rendu sur les lieux de l’école tard mardi soir. Il a affirmé que 22 corps avaient été trouvés dans les décombres, dont deux étaient des adultes. Il a ajouté que 30 enfants et huit adultes étaient toujours disparus.

Selon le bilan provisoire annoncé par le gouvernement fédéral du Mexique, on compterait au moins 49 morts à Mexico, 55 autres décès dans l’État de Morelos et au moins 32 autres victimes dans l’État de Puebla. Dix personnes seraient mortes dans l’État de Mexico.

Des reporters ont été témoin du sauvetage d’une femme coincée dans les décombres. La foule s’est spontanément mise à crier de joie, mais les équipes de secours ont rapidement ordonné le silence afin d’entendre d’autres victimes.

Pendant le séisme, des centaines de personnes ont fui les édifices à bureaux dans la panique et rempli la grande place autour du monument de l’Indépendance, sur l’avenue Reforma.

La circulation s’est arrêtée, alors que la foule de travailleurs cherchant à fuir bloquait les rues. Des nuages de poussière s’élevaient à mesure que des morceaux de façades s’écroulaient des bâtiments.

Des images diffusées par la télévision mexicaine montraient de nombreux bâtiments effondrés dans des secteurs très densément peuplés de la capitale.

De nombreux employés de bureau se serraient dans leurs bras, au milieu des rues, afin de s’offrir un peu de réconfort.

La Commission géologique américaine (USGS) a révélé que l’épicentre du séisme de magnitude 7,1 se situait près de la ville de Raboso, dans l’État de Puebla, à environ 123 kilomètres au sud-est de Mexico.

Le tremblement de terre s’est produit alors que le Mexique soulignait l’anniversaire du séisme de 1985 qui avait fait des milliers de morts.

Ce tremblement de terre, qui est le plus meurtrier depuis 1985, survient aussi moins de deux semaines après une autre secousse qui avait fait 90 morts dans le sud du pays.

——–

Les pires séismes au Mexique depuis 1985:

— 19 septembre 2017: Magnitude 7,1 – Le séisme frappe le coeur du Mexique, provoquant l’effondrement de nombreux immeubles de Mexico et des environs, tuant plus d’une centaine de personnes (selon le bilan provisoire), à peine deux semaines après un tremblement de terre meurtrier qui a secoué le sud du pays.

— 7 septembre 2017: Magnitude 8,1 – La terre tremble dans le sud du Mexique, faisant au moins 90 victimes. Des milliers de maisons et des centaines d’écoles ont été endommagées ou détruites.

— 21 janvier 2003: Magnitude 7,8 – L’ouest et le centre du pays sont ébranlés par les secousses sismiques qui entraînent la mort de 28 personnes et en plus d’en blesser plus de 300 autres. Plus de 10 000 personnes ont perdu leur habitation, dont une bonne partie dans l’État de Colima.

— 30 septembre 1999: Magnitude 7,5 – Le séisme frappe dans l’État d’Oaxaca, au sud du pays, faisant une vingtaine de morts.

— 9 octobre 1995: Magnitude 8,0 – L’épicentre du tremblement de terre se trouve près de Manzanillo, dans le centre de la côte du Pacifique. On dénombre 51 victimes.

— 19 et 20 septembre 1985: Magnitude 8,0 — Deux tremblements de terre frappent coup sur coup, dont le plus puissant, de magnitude 8,0 tue 9500 personnes à Mexico et dans certaines régions du centre et de l’ouest du pays. Les dommages sont majeurs dans la capitale.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!