The Associated Press Tom Price.

WASHINGTON — Le secrétaire d’État à la Santé du gouvernement Trump, au coeur d’une polémique au sujet de ses déplacements sur des vols nolisés coûteux qui ont déclenché des enquêtes et mis en colère son patron, a rendu vendredi sa démission.

Le remboursement partiel qu’a offert Tom Price et ses excuses publiques n’ont pas suffi à lui permettre de conserver son emploi.

Il est devenu le premier membre du cabinet à quitter son poste au sein du gouvernement américain. Déjà, plusieurs adjoints de haut rang de la Maison-Blanche ont été évincés depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump.

Tom Price a été en poste pendant moins de huit mois.

Le président Trump avait déclaré qu’il n’était «pas content» d’apprendre que M. Price avait affrété des avions privés aux frais des contribuables pour des voyages officiels, alors que des vols commerciaux moins dispendieux étaient disponibles.

En privé, le président a dit à ses conseillers récemment que son représentant à la santé était devenu une distraction, selon le récit de trois sources qui ont requis l’anonymat. M. Trump croyait que Tom Price avait porté ombrage à ses priorités en matière de réforme fiscale et qu’il avait affaibli sa promesse de s’attaquer à la corruption à Washington.

Vendredi, le président a parlé de M. Price comme d’une «très bonne personne», ajoutant toutefois qu’il n’aimait pas «l’optique» de cette histoire.

Dans sa lettre de démission, Tom Price a dit regretter que «les récents événements aient créé de la distraction».

La chute du secrétaire de la Santé a conduit à l’étude des frais de déplacement des autres membres du cabinet.

Le comité de surveillance de l’action gouvernementale de la Chambre des représentants a lancé une vaste enquête sur les nominations politiques aux rangs supérieurs.

Le remboursement de 51 887,31$ US fourni par M. Price n’avait visiblement pas apaisé la grogne au sein de la Maison-Blanche. Les coûts totaux de ses voyages n’étaient pas connus, mais ils pourraient s’élever à plusieurs centaines de milliers de dollars.

Tom Price, un chirurgien orthopédique devenu politicien, s’est fait connaître pour son rôle de président du Comité du budget de la Chambre des représentants, où il était décrit comme un conservateur fiscal.

Lorsqu’il s’est joint à l’administration Trump, le président espérait qu’il rédige une nouvelle loi sur la santé pour remplacer l’Obamacare de l’ancienne administration démocrate.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!