AIR FORCE ACADEMY, Colo. — Le dirigeant de l’Académie de l’armée de l’air américaine a prononcé un discours dur et poignant devant des milliers de cadets après la découverte d’injures racistes sur des tableaux d’affichage devant les chambres de cinq jeunes Noirs.

Le lieutenant-général Jay Silveria a prévenu les étudiants qu’il ne tolérerait aucun racisme au sein de l’Académie. Il a évoqué les tensions auxquelles les États-Unis sont en proie dans la foulée des affrontements meurtriers à Charlottesville, en Virginie, et la vague de protestation dans la Ligue national de football au moment des interprétations de l’hymne national.

Le personnel de sécurité des forces aériennes a ouvert une enquête sur l’incident, qui a fait surface mardi. Les injures racistes sont illégales au sein de l’armée et peuvent notamment entraîner des accusations pour conduite indigne d’un officier.

M. Silveria dit avoir contacté les familles des cinq étudiants de l’école préparatoire visés par les injures.

L’ancien pilote de chasse est arrivé à la tête de l’Académie, également aux prises avec des problèmes d’inconduite sexuelle, en août dernier. M. Silveria, qui a dirigé la guerre aérienne au Moyen-Orient, réaffirme souvent que sa plus haute priorité est l’instauration d’un climat de respect et de dignité.

En 2015, environ 29 pour cent des cadets de l’Académie étaient issus des minorités, notamment des communautés noire, autochtone et hispanique.

«Si vous ne pouvez pas traiter quelqu’un avec dignité et respect, sortez», a lancé le vétéran jeudi.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!