The Associated Press Des réfugiés du Burundi.

WASHINGTON — Un maximum de 45 000 réfugiés pourront entrer aux États-Unis pendant l’année budgétaire 2018 — le plafond le plus bas depuis des dizaines d’années.

Le président Donald Trump a signé un document à cet effet, vendredi.

La Maison-Blanche a déclaré que M. Trump avait adopté une «approche responsable et humanitaire», ajoutant que cette réduction était nécessaire pour permettre de mieux vérifier les demandes.

Les États-Unis avaient accueilli 84 995 réfugiés au cours de l’année budgétaire 2016 et l’ancien président Barack Obama voulait hausser ce nombre à 110 000 en 2017.

En 2016, M. Trump avait fait campagne en promettant de limiter l’immigration.

Le nombre réel de réfugiés qui s’établiront aux États-Unis pourrait s’avérer même plus bas que le plafond de 45 000.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!