The Associated Press

LONDRES — Une voiture est montée samedi sur le trottoir devant le Musée d’histoire naturelle de Londres, blessant 11 piétons.

Les autorités policières ont cru qu’il s’agissait d’un nouvel acte de terrorisme à la voiture-bélier, mais elles ont plus tard confirmé qu’il s’agissait plutôt d’un accident de la route.

L’hypothèse d’un attentat terroriste a été écartée, ont déclaré les autorités environ quatre heures après l’événement.

Le conducteur qui avait été arrêté sur place n’a pas été accusé.

Parmi les onze personnes blessées, neuf victimes ont dû être hospitalisées. La plupart ont subi des blessures aux jambes et à la tête.

L’incident s’est produit à 14 h 20, heure de Londres, par un samedi où la foule est toujours nombreuse et compte beaucoup de touristes aux abords du musée.

Des images montraient une voiture cabossée de couleur gris argenté et un homme cloué au sol devant le musée.

L’accident a entraîné un mouvement de panique et un important déploiement des services d’urgence.

Les commerçants des environs ont été évacués et un large périmètre de sécurité a été érigé immédiatement après l’événement. Des rues ont été fermées à la circulation.

Le niveau d’alerte de menace terroriste demeure au point le plus élevé, indiquant une «forte probabilité» d’attentat.

Londres a connu une série d’attentats, incluant des attaques à la voiture bélier sur le pont de Westminster Bridge et le pont de Londres.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!