The Associated Press Rassemblement politique du parti du président Erdogan (au centre).

ISTAMBOUL — Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé samedi que son pays prépare une importante opération militaire en Syrie, dans la province d’Idleb, au nord-ouest du pays.

Cette intervention militaire vise à appuyer les forces d’opposition au gouvernement syrien pour éliminer les combattants liés à Al-Qaïda.

L’annonce survient alors que la communauté internationale s’est entendue sur des efforts de désescalade de la violence dans ce pays en guerre.

L’opération turque était devenue hautement prévisible dans la province d’Idleb, où les combattants liés à Al-Qaïda jouissent d’une grande influence, après les discussions menées le mois dernier au Kazakhstan.

Lors de ces négociations, la Turquie, qui appuie l’opposition au gouvernement, s’est entendue avec l’Iran et la Russie, qui appuient le gouvernement de Bashar Al-Assad, pour instaurer une zone d’apaisement dans la province d’Idleb.

Ultimement, l’opération pourrait se transformer en une guerre longue et coûteuse.

Al-Qaïda compte des milliers de combattants acharnés et dispose d’un certain soutien populaire dans la province contrairement à Daech (groupe armé État islamique).

La Turquie est un allié solide de l’opposition au gouvernement syrien, alors que l’Iran et la Russie appuient toujours le président Bashar Al-Assad.

Moscou est entré dans le conflit armé il y a deux ans en prenant parti pour le président Al-Assad pendant que Téhéran déployait aussi des milliers de combattants pour maintenir le pouvoir en faveur du président.

Fin septembre, le président russe Vladimir Poutine s’est rendu en Turquie pour discuter de la situation en Syrie et le président Recep Tayyip Erdogan a fait la même chose en Iran cette semaine.

Selon le président Erdogan, l’opération se veut «une nouvelle étape» pour rétablir la sécurité dans la province d’Idleb, promettant de ne pas abandonner la population civile.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!